Puisque les commandes de vol électriques contrôlées par ordinateur, et associée à une instabilité naturelle (chez les anglo-saxons, on parle de technologie CCV, pour: Controled Configuration Vehicle) apportent tant à la formule delta, les américains aussi s'y sont essayé avec le F 16XL.

Tout à la fois très, très joli, et exceptionnellement manoeuvrable (nettement meilleur que le F16 de base, qui est pourtant déja très doué dans ce domaine).

Sa capacité d'emport d'armement est presque doublée par rapport au F16 de base. Il fut, pour cette raison, proposé à l'US Air Force qui cherchait un chasseur tactique avec de fortes capacités air/sol.
En définitive, l'Air Force choisit le F15 E Strike Eagle.

Remarquez la forme particulière des ailes, entre le double delta, et le delta ogival.

Le F18:

Remarquable avion de combat polyvalent obtenu en modifiant (avec le concours de Mc Donnell Douglas) le prototype Northrop YF17 qui perdit, en 1975, contre le YF16 (future F16), la compétition organisée pour doter l'Air Force d'un avion de combat léger et agile.

Ayant échoué avec le YF17, Northrop chercha à s'imposer quelques années plus tard, sur le marché des avions de combat légers avec un dérivé du F5 E Tiger II, le F20 Tigershark.

Malgré d'indéniables qualités, il ne trouva aucun client. De nouvelles versions du F16 furent systématiquement préférées.