Puisqu'on parlait du Mig29, c'est lui:

Il a la particularité d'avoir été, dans sa version initiale, le seul (ou l'un des seuls avec le Sukhoï 27 Flanker, semble-t-il) à pouvoir largement rivaliser avec le F16C Agile Falcon en terme de manoeuvrabilité, et cela SANS recours à la technologie CCV (instabilité et commande de vol électriques).

Le Mig29 avait alors des commandes de vol tout ce qu'il y a de plus classiques, et devait son extraordinaire manoeuvrabilité exclusivement à son aérodynamique ( très, très grande surface portante répartie entre les ailes, les apex, et l'espace entre les deux fuseaux moteurs; puissants dispositifs hypersustentateurs; énormes apex générateurs de très puissants vortex; rapport poids/poussée supérieur à 1).

Cet avion est capable d'évoluer sous très grands angles d'attaque sans décrochage.

Le tout dernier né de la famille est le Mig29 OVT (qui deviendra peut-être Mig35), dont les tuyères à poussée vectorielle sont orientables dans toutes les directions.

Ce Mig29 OVT peut, dès lors, utiliser la poussée vectorielle tout aussi bien pour le contrôle en tangage qu'en roulis, ou qu'en lacet, contrairement au Sukhoï 37, ou au F22 Raptor dont la poussée vectorielle ne peut agire que pour le contrôle en tangage (mais c'est l'essentiel).

Le Mig29 OVT peut donc réaliser des manoeuvres qui, par le passé, étaient réservées aux avions de dessins animés! comme ceci:

-En 1: vol en crabe prononcé à droite, et à gauche.
-En 2: un virage presque sur place à vitesse ultra faible uniquement porté par les moteurs !!!!!
-En 3: une montée en chandelle, et redescente en basculant latéralement sur la gauche.

Ce ne sont que quelques exemples, d'autres manoeuvres ou une combinaison de plusieurs manoeuvres sont possibles.

Qui peut le plus peut le moins, le Mig 29 OVT est donc lui aussi capable (comme le Su37) d'un "retournement" autour de l'axe de tangage en vol.

Le premier avion du monde à avoir exploré les possibilités de la poussée vectorielle "toutes directions", c'est le prototype X31.

Plutôt qu'une tuyère réellement orientable, il avait trois "pétals" qui déviaient le jet de manière à orienter la poussée, mais cela marchait très bien.

Cet avion n'a pas eu de suite, et actuellement le seul chasseur américain connu utilisant la poussée vectorielle pour améliorer la manoeuvrabilité, c'est le F22 Raptor.

Le F35 Lightning II n'utilise la poussée vectorielle que pour l'assistance au décollage et à l'atterrissage.

Le F22 Raptor utilise la poussée vectorielle uniquement en tangage, son sosie Russe fera-t-il de même?

NON, ce n'est pas un F22, c'est un prototypes russes (T50), mais on dirait bien un Raptor.

En attendant, les performances réalisées par les chasseurs modernes avec canards et/ou poussée vectorielle ont rendu inutiles certains choix aérodynamiques moins classiques qui auraient pu avoir un meilleur avenir, comme la flèche inverse par exemple.

Il y a quelques explications supplémentaires sur la flèche inverse à cette page ci.