LA FURTIVITE

Pour bien comprendre les méthodes permettant d'être furtif, il faut d'abord bien se représenter comment se fait la détection radar. Contrairement à nos yeux qui reçoivent passivement les rayons lumineux venant d'un grand nombre de directions différentes, un radar reçoit l'écho d'ondes électromagnétiques qu'il a lui-même émises. Pour échapper à notre oeil, un objet n'a d'autre choix que d'être totalement transparent, ou de jouer les caméléons.

Ceci est vrai en général, mais il y a un cas où les objets peuvent devenir invisibles à nos yeux par encore d'autres moyen. Ce cas particulier se produit lorsque, par une nuit sans lune et donc bien noire, nous utilisons une lampe de poche ou une lampe torche pour tenter d'y voir quelque chose.
Nous ne voyons, alors, que le retour, le reflet, ou même pourrait-on dire, l'écho de la lumière que nous avons nous même émise (par la lampe torche).

Dans ces conditions, nous fonctionnons comme un radar, et les objets n'ont pas besoins d'être transparents ou caméléons pour échapper à notre regard, il suffit que la lumière que nous leur envoyons ne nous revienne pas. Peu importe alors qu'elle ait été absorbée ou renvoyée ailleurs, si elle ne revient pas vers nous, nous ne voyons rien (il fait nuit, rappelez-vous).

Il y a 2 façons, pour la lumière, d'être renvoyée après avoir rencontré un objet: la réflexion pure, façon miroir, et la réflexion avec diffusion, comme ceci:

Le cas n°2 est le cas courant de tous les objets dont la surface n'est pas un miroir parfait, en effet, un tel objet éclairé d'un seul côté par une seule source (un spot, par exemple) sera quand même visible depuis d'autre direction que celle de la source lumineuse, comme ceci:

Cet adorable présentateur sera visible de tout le publique même si la lumière ne vient que d'une direction (celle du spot).

Remarque: plus une surface présente de micro-aspérités (donc moins elle est polie), plus elle diffuse.

Sur ce dessin, l'avion est complètement illuminé par la lumière de la lampe torche, et est visible par les observateurs 1, 2, et 3.

Si l'avion est remplacé par un miroir parfait (aucune diffusion), l'observateur 3 voit la lumière, l'observateur 2 ne voit rien du tout, et l'observateur 1 ne voit rien non plus, lui qui est dans les conditions d'un radar, c'est à dire: émetteur (lampe) et récepteur (oeil de l'observateur) ensembles.

Le couple: lampe torche + observateur n°1 pouvant symboliser un radar (émetteur et récepteur ensembles), on peut en déduire une façon d'obtenir la furtivité: Rendre la surface d'un avion bien réfléchissante (pas de diffusion), tout en donnant à cet avion une forme telle que la réflexion se fasse dans une direction différente de celle de l'émetteur.
Comme ceci:

La même chose avec un "vrai" radar, et de "vrais" avions pour cible.
En haut, sur un mirage F1, l'onde se réfléchit en diffusant dans toute les directions dont celle du radar (comme le présentateur sous son spot, ou l'avion éclairé par la lampe torche); en bas, sur un F117, l'onde est réfléchie dans quelques directions préférentielles, mais PAS en direction de l'émetteur (comme pour les 2 dessins ci dessus).